Munich - Steven Spielberg - 2005

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Munich - Steven Spielberg - 2005

Message  Timothée le Mer 5 Mar - 22:36

Munich film de steven Spielberg.



Munich est un film quand j'ai vu l'histoire qui m'a immédiatement fait penser à La liste de Schindler. Le thème abordé : les attentats aux jeux Olympique de 1972 à Munich (d'ou le nom du film). j'avoue qu'au début j'étais un peu perplexe. Je pensait qu'il esseyait de copier le style de La liste de Schindler, qu'il voulait repartir sur un genre de film déjà visité. Je pensais également que au final il allait nous démontrer sa vision américaine de la guerre entre la Palestine et l'Israel, et qu'au final il en sortirais un gentil et un méchant mais ce n'est pas du tout le cas. Munich est un film grandiose extremement riche du point de vu émotionnel. Le héros est partagé entre deux avis. Celui de continuer comme le lui demande son gouvernement ou de tout arrêter comme lui suggère un de ses coéquipiers. L'émotion monte au fil du film est explose quand il retrouve sa femme. Tous ses hommes durant leur mission perdent peu à peu le controle et sont entrainés dans quelque chose de gigantesque, il finissent même par douter de ce qu'ils font. Ce qui est fort c'est de nous dévoiler au fur et à mesure ce qu'il s'est réellement passé avec les otages. On n'en connait la fin uniquement grâce au souvenir du héros. Je m'étais totalement planté ce n'étais pas une copie mais un nouveau chef d'oeuvre (quelqu'un que je ne citerais pas dirait que tous les films ne Spielberg sont des chef d'oeuvre mais bon...). Le film est tellement époustouflent qu'à la fin je suis rester Scotché sur mon fauteuil en me disans "Oh la Vache". Un chef d'oeuvre comme on n'en voit rarement je disais. Et sans doute le plus beau film de Spielberg depuis la Liste de Schindler.
En plus à chaque fois que Spielberg s'attaque à des évènnements historiques le frisson que l'on à en le regardant en est doublé et on se dit "Dire que ça c'est vraiment passé...". C'est pour ça que je trouve plus effrayant les films qui parlent de fait réels comme mon film préféré cité un peu plus haut à des longs métrages, également superbe tel que Shining. Certains disent que Spielberg ne fais que de mauvais films commerciaux et bah avec celui la je pense que ça à dût les faire réagir. Que dire de plus que de conseiller à ce qui ne l'on pas vu de le voir.

[center] Very Happy


Dernière édition par Drenhat le Ven 7 Mar - 22:55, édité 1 fois
avatar
Timothée

Nombre de messages : 248
Age : 25
Localisation : Questembert
Date d'inscription : 18/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Munich - Steven Spielberg - 2005

Message  Maxime L. le Jeu 6 Mar - 14:32

J'aurais préférer avoir l'avis d'Alexandre xD
avatar
Maxime L.

Nombre de messages : 286
Age : 25
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://not-very-good.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Munich - Steven Spielberg - 2005

Message  ALD le Jeu 6 Mar - 14:33

Alexandre sort de ce corps !
avatar
ALD

Nombre de messages : 28
Age : 25
Localisation : quelque part
Date d'inscription : 04/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Munich - Steven Spielberg - 2005

Message  Timothée le Jeu 6 Mar - 18:02

Chacun à droit de donner son avis Cool Je les vu mercredi dernier c'est tout Very Happy Et por répondre à Bobby c'est mon propre point de vue et pas celui d'un autre
avatar
Timothée

Nombre de messages : 248
Age : 25
Localisation : Questembert
Date d'inscription : 18/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Munich - Steven Spielberg - 2005

Message  ALD le Ven 7 Mar - 14:42

Mmmm c'est étrange parce que Alexandre pense à peu près la même chose que toi concernant Munich (ex : il le place également comme 2eme meilleur film de Spielberg) et visiblement vous vouez un culte a La liste de Schindler et ton image perso est celle d'Indiana Jones ! Enfin peu importe...
J'ai vu Munich recemment et j'avoue que j'ai été impressionné, c'est vraiment un très bon film, perso j'adore le raccord dans l'avion avec les nuages (les traces de sang laissent placent aux nuages rouges). Et le sujet du film est très intéressant, sa permet de comprendre beaucoup d'enjeux géo-politiques actuels liés au conflit israëlien/palestinien.
avatar
ALD

Nombre de messages : 28
Age : 25
Localisation : quelque part
Date d'inscription : 04/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Munich - Steven Spielberg - 2005

Message  Timothée le Ven 7 Mar - 21:05

En parlant de ça je n'ai jamais dis que Munich était mon deuxième film préfér et je n'ai jamais véritablement parlé de ce film avec lui^^ De plus j'ai mis mon image d'Indiana Jones alors qu'il a une image de NCIS Very Happy Pour en revenir à Munich c'est vraiment un film incroyable et de toute évidence un chez d'oeuvre
avatar
Timothée

Nombre de messages : 248
Age : 25
Localisation : Questembert
Date d'inscription : 18/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Munich - Steven Spielberg - 2005

Message  ALD le Ven 7 Mar - 22:43

Pour fermer le débat sur ta "ressemblance" avec certains points d'Alexandre : ce n'est au final pas très important, ce qui conte, ici, avant tout, c'est bien notre avis sur les films, les réalisateurs,... et puis d'un côté c'est bien que certaines personnes partagent les mêmes goûts !
Bref, Munich est un très bon film, à voir absolument !
avatar
ALD

Nombre de messages : 28
Age : 25
Localisation : quelque part
Date d'inscription : 04/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Munich - Steven Spielberg - 2005

Message  Alexandre le Dim 27 Avr - 15:56

1972, aux J.O. de Munich, des terroristes palestiniens du groupe tristement célèbre "Septembre Noir" prennent en otage 11 athlètes israëliens dans leurs chambres du complexe sportif allemand, au beau milieu de la nuit.
Lorsque le matin arrive, ils sont morts, tous. Seuls trois terroristes sont vivants.
Quelques jours plus tard, Israël venge la mémoire des défunts athlètes en bombardant les camps de réfugiés palestiniens, mais ce n'est pas suffisant. C'est alors que vient une idée du Mossad : financer une vedetta pour assassiner les membres importants de "Septembre Noir" qui se sont réfugiés dans toute l'Europe.
C'est ainsi qu'Avner (Eric Bana), Steve (Daniel Craig), Carl (Ciaràn Hinds), Robert (Mathieu Kassovitz) et Hans (Hanns Zischler) sont engagés pour traquer les terroristes au péril de leur propre vie.

"Munich", dans l'oeuvre de Spielberg, est d'abord un choix logique. En effet, après 2001, on retrouve aisément le spectre du 11 septembre chez le réalisateur américain : dans "Minority Report", il y a la remise en cause du système et de la sécurité ; dans "Catch me if you can", on peut y voir une métaphore de la traque de Ben Laden par Bush ; dans "The Terminal", il y a la paranoïa de la sécurité dans les aéroports et la métaphore de l'Amérique renfermée sur elle-même et pour finir, dans "War of the Worlds", chaque image du film est impregnée du souvenir du 11 septembre 2001.
Dans "Munich", Spielberg aborde le thème du terrorisme, de la vengeance et de son absurdité (déjà, dans son précédent film, il critiquait la guerre en Irak) ainsi que le paradoxe de la vie et de la mort, du Bien et du Mal, thème récurrent chez Spielberg.
Car, si on parle de Spielberg, on se doit d'abord de connaître l'une des scènes les plus marquantes de "Le Corbeau' d'Henri-Georges Clouzot : celle un un homme bouscule une lampe accrochée au plafond pour provoquer des aller et venues d'ombres et de lumières sur son visage (Où est le Bien ? Où est le Mal ? Y a-t-il réellement une frontière ?). Dans tous ses films, sans exceptions, on retrouve la même thématique.
Ainsi, le héros connaît une descente aux enfers jusquà ce qu'il se croive lui-même traqué. "Munich" c'est aussi une paranoïa complète qui se retrouve du début à la fin.
On pourrait aussi considérer "Munich" comme la véritable "suite" de "Schindler's List" (il serait d'ailleurs intéressant que Spielberg en fasse une trilogie basée sur les problèmes du peuple juif à travers le 20ème siècle). En effet, observez la jeune fille au pull-over rouge....Cela ne vous rappelle rien ? Pourtant, elle ressemble à s'y méprendre à la petite fille en rouge de "Schindler's List". Si celle-ci à envrion 3 ans dans le film de 1994, elle aurait, dans "Munich", réalisé en 2005 (soit 11 ans plus tard)...14 ans. Exactement l'âge qu'elle pourrait avoir dans "Munich". De plus, elle est synonyme de changement dans les deux films : synonyme d'un retour à la raison, d'un arrêt de l'absurdité, d'une prise de conscience sur soi-même.
Et puis, il y a ce dernier plan, celui où tout est dit. Pas besoin de commentaires, l'image est là pour l'expliquer.
Le hasard n'existe pas chez Spielberg, je ne le sais que trop à force de l'analyser depuis maintenant 7 ans...
Dans "Munich", chaque protagoniste peut devenir antagoniste et vice et versa (Où est la frontière ?), c'est comme cela que Spielberg, pourtant d'origine juive, arrive à donner un regard neutre sur le conflit israëlo-palestinien. Le plus surprenant, c'est que le film a été critiqué de toutes parts pour des raisons politiques et a connu un "flop" au box-office alors que le grand public commence à comprendre que ce film de Spielberg est surement l'un de ses meilleurs.
La mise en scène du Maître s'améliore film après film (observez les longs plans où Spielberg s'amuse avec les reflets), la photographie somptueuse de Janusz Kaminski (celui qu'on appelle déjà le troisième oeil de Spielberg) nous brûle la rétine tellement elle dégage une perfection rare et la musique de John Williams ensorcelle (c'est d'ailleurs là l'une de ses meilleures compositions).
Le casting international est une petite merveille : Eric Bana, découvert dans "Troy", tient là son meilleur rôle ; Daniel Craig s'affirme avant d'endosser le smoking de 007 ; Mathieu Kassovitz est surprenant ; Geoffrey Rush est magistral ; Michael Lonsdale et Mathieu Almaric sont grandioses ; les interventions de Stéphane Freiss et d'Yvan Attal sont bienvenues mais la révélation du film c'est Ciaràn Hinds qui obtient là son premier grand rôle (on l'a à peine remarqué dans "Road to Perdition") avant d'éblouir dans le "There will be blood" de Paul Thomas Anderson.
"Munich" est sans aucun doute l'un des films les plus aboutis de Spielberg, son plus sérieux avec "Schindler's List", reste à savoir comment il se débrouillera par la suite, d'autant que "Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal" se rapproche de plus en plus...

_________________
« Ne soyez pas modeste. Je ne crois pas dans la modestie pour faire des films. Il faut être orgueilleux pour faire du cinéma. »

Jean-Luc Godard
avatar
Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 26
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Munich - Steven Spielberg - 2005

Message  Timothée le Mar 14 Oct - 18:25

arj je l'ai revus et je l'ai trouvé nettement moins bien que la dernière fois... Il est bien mais je sais pas quand Spielberg fait des films historiques il tombe souvent dans le drame (ça pourquoi pas) Il aime bien montrer des scènes trashs aussi qui ne sont pas toutes nécessaires ( quand le sportif israelien enfonce son couteau dans le ventre du terroriste par exemple) Il y a des scènes qui pourraient être plus efficaces sans pour autant tourné au sang. Neutral
avatar
Timothée

Nombre de messages : 248
Age : 25
Localisation : Questembert
Date d'inscription : 18/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Munich - Steven Spielberg - 2005

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum