Usual Suspects - Bryan Singer - 1995

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Usual Suspects - Bryan Singer - 1995

Message  KazikaZ le Lun 26 Avr - 17:49

USUAL SUSPECT de Bryan SINGER

Avec :
Gabriel Byrne (Dead Man, Excalibur)
Kévin SPACEY (Américan Beauty, Las Vegas 21, Seven)
Bénicio DEL TORO (Pee Wee, Sin City, Las Vegas Parano)



Usual Suspect est le film qui vous prend pour un con. Pour moi il est comme un Fight Club à sa manière, ou encore un Shutter Island. Tout le film repose sur sa fin, tout se joue dans les derniers instants.

Dans ce film, tout le monde est manipulé. Les protagonistes, les spectateurs, mais aussi les acteurs (durant tout le tournage, personne ne savait qui était Kayzer Soze, l'acteur Gabriel BYRNE a avoué avoir su qui était le malfrat seulement une fois avoir vu le film). Bryan SINGER montre sa supériorité, il est toujours en avance sur le spectateur (un peu comme le flagrant exemple de Psychose de Alfred Hitchcock, [Marion ne fuie pas rejoindre son amant, Norman ne tue pas Marion pour son argent même si tout le monde en est persuadé, les billets sont au fond du marais dans le coffre de la voiture]). Bryan SINGER prouve à tout le monde que le cinéma est le mensonge vingt-quatre fois par seconde. Il a tous les droits sur ce qu'il montre. Il peut manipuler la vérité tel qu'il le souhaite. Ceci prouve qu'il n'y a pas de vrai suspense : tout est faux. C'est SINGER qui a inventé l'histoire que Verbal Klint a inventé. Les deux hommes sont les seuls à savoir ce qui est réel et ce qui ne l'est pas.

Le film repose sur l'identification. Qui est Kayzer Soze ? Qui est Verbal Klint ?
On ne voit jamais le visage de Kayzer Soze. Il est toujours dans l'ombre, on ne voit que des plans non entiers du personnage, etc. On ne voit que ses actes et leurs conséquences (par exemple le carnage sur le cargo dans le port de Long Beach (la scène d'introduction du film) le navire est en feu, il ne reste que deux survivants : un membre d'équipage gravement brûlé & le boiteux Verbal Klint). Le seul moment ou le spectateur sait qui est Kayzer Soze est placé aux derniers instants du film.
Verbal Klint lui est le conteur d'une légende. Verbal veut dire : qui se fait de vive voix, qui s'exprime par des mots. Il est le conteur de l'histoire. C'est lui qui raconte sa version aux policiers. Le récit est construit en flashes-back ce qui fait penser aux spectateurs à des rêves et donc au non-réel, à l'imaginaire. Le conte est soutenu par le mythe de Kayzer Soze, l'homme dont on ne voit pas le visage, dont on ne connait pas l'identité. Existe t il vraiment ou fait il partit de l'imaginaire collectif ? Cette identité n'est dévoilée qu'au dernier moment, comme une chute [
Spoiler:
Kayzer Soze est est le fragile et boiteux Verbal Klint
]


Kujan, le policier, cherche à savoir, à avoir la vérité. Il est spectateur parmi les spectateurs. Il se fait lui aussi manipuler. [
Spoiler:
Klint/Soze invente toute l'histoire sous le nez de l'enquêteur, avec les objets présents dans la pièce mais Kujan ne se rend compte de rien alors que l'interrogatoire se passe dans son propre bureau, avec ses propres objets.
]

Ce film est comme la réalité. Mensonge/Vérité. Imaginaire/Réalité. On ne sait jamais qui est gentil à part sois-même on ne sait pas toujours quand on est manipulé à part une fois que c'est trop tard. Une fois que l'on ne peut plus rien faire.

_________________
http://duble-m-prodx.doomby.com/

"Tuer un homme c'est être un assasin. En tuer des millions c'est être un conquérant."

"Il n'y a pas de terreur dans un coup de fusil, seulement dans son anticipation". Alfred Hitchcock
avatar
KazikaZ
Admin

Nombre de messages : 110
Age : 27
Localisation : BidiBi
Date d'inscription : 12/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://duble-m-prodx.doomby.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usual Suspects - Bryan Singer - 1995

Message  Alexandre le Mer 28 Avr - 1:42

Usual Suspects est clairement un de ces films qui m'a donné une baffe en pleine tronche.
Je l'apprécie non seulement pour son twist final, tout bonnement génial mais aussi, et surtout, pour toute la préparation à ce twist. C'est toujours quelque chose qui m'a passionné dans ce film, le mythe autour de Keyzer Soze, les visions différentes de chaque personnages, etc...
En revanche, j'ai toujours été très étonné de voir à quel point la plupart des spectateurs le trouve ennuyeux. Mais je pense que c'est parce que c'est rare de nos jours de voir un polar être aussi compliqué dans sa narration (notamment dans les 15 premières minutes).
Et puis faut avouer que le casting déchire. Entre Spacey, Byrne, Postlethwaite et Palminteri, y'a vraiment de quoi courir autour du canapé plusieurs fois en criant comme un cinglé.

_________________
« Ne soyez pas modeste. Je ne crois pas dans la modestie pour faire des films. Il faut être orgueilleux pour faire du cinéma. »

Jean-Luc Godard
avatar
Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 26
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usual Suspects - Bryan Singer - 1995

Message  KazikaZ le Mer 28 Avr - 1:50

Pour une fois que quelqu'un est d'accord avec moi.

Oui je pense qu'ils le trouve ennuyeux à cause du début compliqué et de tout les flashes-back. Parfois les spectateurs viennent pour se divertir sans se prendre la tête, ils ont pas envi de réfléchir, et donc la narration un peu complexe leur fait peut-être hérisser le poile^^

_________________
http://duble-m-prodx.doomby.com/

"Tuer un homme c'est être un assasin. En tuer des millions c'est être un conquérant."

"Il n'y a pas de terreur dans un coup de fusil, seulement dans son anticipation". Alfred Hitchcock
avatar
KazikaZ
Admin

Nombre de messages : 110
Age : 27
Localisation : BidiBi
Date d'inscription : 12/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://duble-m-prodx.doomby.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usual Suspects - Bryan Singer - 1995

Message  Alexandre le Mer 28 Avr - 2:16

Par contre, j'ai toujours été un peu déçu de voir que Singer n'a jamais réussi à renouer avec le génie de ce film.
Parce que Walkyrie, Apt Pupil et les X-Men ils sont sympas mais y'a pas de quoi crier au chef-d'œuvre quoi...

_________________
« Ne soyez pas modeste. Je ne crois pas dans la modestie pour faire des films. Il faut être orgueilleux pour faire du cinéma. »

Jean-Luc Godard
avatar
Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 26
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usual Suspects - Bryan Singer - 1995

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum