Fight Club - David Fincher - 1999

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Alexandre le Sam 5 Jan - 18:56

Voulant faire une critique pour chacun de mes films cultes, je commence par un film qui fait l'unanimité (hein Bobby Very Happy ) : "Fight Club" de David Fincher.

"Fight Club" annonce le cinéma du 21ème siècle dans toute sa splendeur avec son originalité et son côté "trash". Ce petit bijou de David Fincher, qui nous avait plus qu'étonné avec son "Seven" gigantesque, arrive dans les salles en 1999, année de toutes les possiblités (le phénomène "Matrix", annonciateur des années 2000) et se démarque avec brio de tout ce qui a pu être fait avant. Jamais un film n'a autant passioné par sa violence visible dans le moindre plan.
L'histoire est plus qu'originale. C'est un scénario où tout peut arriver que nous livre l'un des maîtres du cinéma contemporain. Trahison, mensonge, sexe, violence, savon, personnalité refoulée, tout est là sans l'être vraiment. C'est un film "à tiroir" où chacune vision permet une nouvelle découverte de ce chef-d'oeuvre incontesté (en tout cas, par les saints d'esprit) : les détails invisibles comme les images subliminales ou les masques de singes de l'espace qui ponctuent les murs sont autant de petites trouvailles drôles et originales qui ne demandent qu'à être trouvées.
Le casting n'est pas en reste : Edward Norton (dont jamais le spectateur ne connaîtra le nom exact) confirme ici son statut d'acteur culte en plus de son rôle dans l'excellent "American History X" qui lui valut une nomination à l'Oscar du meilleur acteur. Il fait preuve ici d'un humour très noir à toute épreuve. Ses mimiques valent celles de tout les acteurs (soi-disants) comiques qui envahissent nos salles avec des comédies grasses mêmes pas drôles. Parce que "Fight Club" est aussi un coup de pied au cul au cinéma d'hier, d'aujourd'hui et de demain, et parce qu'on aime ça aussi.

L'autre énorme surprise du long-métrage, c'est bien sûr Brad Pitt qui casse avec son image de jeune playboy blond (depuis "Thelma et Louise" quand même). Jouant la carte de l'ultra-trash, l'acteur (qui se confirme depuis "Seven") donne ici le meilleur de lui-même, et c'est tant mieux car il crée l'un des personnages les plus intéressants de l'histoire du cinéma, et pourtant, il représente ici le contraire de l'idéologie hollywoodienne. Parce que "Fight Club", c'est le renouveau du 7ème art.

Et comment oublier la belle (pas ici, mais dans la vrai vie) Helena Bonham Carter, qui joue la femme la plus déjantée jamais vue dans un film qui soit passé à l'écran. L'image d'elle rejetant sa fumée de cigarette reste imprimée dans la rétine de chacun. Parce que "Fight Club", c'est inoubliable. Et puis, les rôles secondaires ne sont pas en reste. Mention spéciale à Meat Loaf (que je ne connaissais pas avant) qui joue le premier homme à nibard attachant de l'histoire de l'industrie cinématographique, et à Jared Leto qui, avant de devenir un jeune drogué dans le perturbant "Requiem for a Dream", décide de se faire une chirurgie esthétique faciale signée Norton. Parce que "Fight Club", c'est de l'humour très très noir et que ça fait énormément de bien de voir quelqu'un frapper sans se contrôler. C'est bizarre mais c'est comme ça, c'est humain.
Parce que "Fight Club", c'est aussi l'histoire de l'humain. Ou en tout cas d'une partie. Comme l'énorme "Le Lauréat", il dépeint ici une jeunesse en manque de sensations fortes, recherchant l'ultra-violence ("Orange Mécanique" plane au-dessus de nos têtes) et la virilité pure et dure qui ne doit pas être cachée. Parce que "l'auto-perfectionnement, c'est de la masturbation".

Les scènes cultes s'enchaînent. Du générique de début impossible à la fin qui fait froid dans le dos, tout n'est que scènes inoubliables. L'effet "Fincher" est de mise, les plans-séquences effets spéciaux sont nombreux et parfaits. De la mise en scène qui choque, et le pire, c'est qu'on en redemande.
Porté par une musique "techno" des Dust Brothers culte, "Fight Club" est LA référence incontournable pour n'importe quel véritable cinéphile digne de ce nom. Le renouveau du cinéma arrive, les années 2000 se présentent dans cette introduction au 21ème siècle. Le chef-d'oeuvre de David Fincher. C'est culte, tout simplement.


Dernière édition par Alexandre le Mer 7 Avr - 1:02, édité 1 fois

_________________
« Ne soyez pas modeste. Je ne crois pas dans la modestie pour faire des films. Il faut être orgueilleux pour faire du cinéma. »

Jean-Luc Godard

Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 25
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Maxime L. le Sam 5 Jan - 22:55

une critique très...objective dis donc ! J'adore ce film, d'une grande poésie et d'une mise en scène absolument remarquable. Brad Pitt est incroyable en homme qui fait l'amour toutes les deux scènes...tout comme Helena Bonham Carter ! Avec ses mauvais films (avec le réalisateur Tim Burton) elle revient en force avec une coupe splendide. Le scénario est incroyable, la fin est une surpirse...oulala c'est bien meilleur que Shyamalan...il devrait arreter tout de suite puisque David Fincher prend la relève. D'ailleurs c'est son meilleur film, les autres n'étant pas très bon ! Oui, Fight Club est un film culte, qui restera gravé dans le coeur des cinéphile...je suis sur que Kubrick aurait été jaloux...

Maxime L.

Nombre de messages : 286
Age : 25
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://not-very-good.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Thibaut le Sam 5 Jan - 23:20

Très bonne critique qui manque cependant d'objectivité, comme l'a fait remarqué Bobby Maxime !
Faut bien avouer que y a des moments qui font un peu pour ados pré-pubères et dégénerés !

_________________
L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.

Thibaut
Modérateur

Nombre de messages : 579
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://nouvellistes.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Alexandre le Sam 5 Jan - 23:53

Une critique ne peut-être universelle.
Car c'est avec ses propres goûts que l'on se définit soi-même, ainsi que ce que l'on crée.
Critique objective ? Tant mieux !
C'est si elle vous aurait paru négative que vous seriez en droit de vous poser des questions Razz
A propos, tu joue très bien de ton côté ironique Bobby... Very Happy

_________________
« Ne soyez pas modeste. Je ne crois pas dans la modestie pour faire des films. Il faut être orgueilleux pour faire du cinéma. »

Jean-Luc Godard

Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 25
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Thibaut le Dim 6 Jan - 0:02

Certes, mais une critique construite se veut d'être objective. Je veux dire on peut pas simplement dire ' C'est bien pasque ça, pasque ça, pasque ça', tout comme on ne peut pas dire 'C'est nul pasque ça...etc'. Sans compter que ne donner que des bons points à un film reviendrait à le considerer comme parfait. Or la perfection n'existe pas. Si elle existait, on ne chercherait plus à faire toujours mieux. Wink

_________________
L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.

Thibaut
Modérateur

Nombre de messages : 579
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://nouvellistes.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Alexandre le Dim 6 Jan - 0:11

Hmmmm...le perfection dans l'art n'existe pas uniquement parce qu'elle est temporaire.
On voit un film. On se dit qu'il est parfait.
Puis on voit un autre film. Et on se dit qu'il est encore mieux que le premier film.
Au fond, l'art est une quête qui se révèle vaine mais instructive....

_________________
« Ne soyez pas modeste. Je ne crois pas dans la modestie pour faire des films. Il faut être orgueilleux pour faire du cinéma. »

Jean-Luc Godard

Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 25
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Thibaut le Dim 6 Jan - 0:14

Attends... Tu as déjà trouvé un film parfait toi ? Rolling Eyes Moi jamais en tout cas. Je veux dire, y a toujours quelque chose qui plaît moins, un petit truc même simplement.

_________________
L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.

Thibaut
Modérateur

Nombre de messages : 579
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://nouvellistes.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Alexandre le Dim 6 Jan - 0:18

Il y a en effet de nombreux films que je trouve parfaits....

_________________
« Ne soyez pas modeste. Je ne crois pas dans la modestie pour faire des films. Il faut être orgueilleux pour faire du cinéma. »

Jean-Luc Godard

Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 25
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Thibaut le Dim 6 Jan - 0:20

Aïe. T'as même pas encore vu mes films ! Laughing
Nan mais sérieusement je trouve ça bizarre quand même. Y a des films que j'adore, que je trouve grandiose. Mais parfait... non. Peut être aussi pasque pour moi le parfait serait chiant. Very Happy

_________________
L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.

Thibaut
Modérateur

Nombre de messages : 579
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://nouvellistes.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Alexandre le Dim 6 Jan - 0:23

Je pense que le film parfait dont rêve chacun doit venir de lui-même.
C'est évident, non ?
Comme ça, les sujets voulus sont abordés avec la justesse que l'on désire...

_________________
« Ne soyez pas modeste. Je ne crois pas dans la modestie pour faire des films. Il faut être orgueilleux pour faire du cinéma. »

Jean-Luc Godard

Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 25
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Thibaut le Dim 6 Jan - 0:27

Evident, je sais pas... Si le film parfait vient de chacun, comme tu dis, les sujets sont abordés certes avec la justesse desirée. Mais est-ce que pour autant ça abouttit à une critique constructive ? Je suis pas sûr...

_________________
L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.

Thibaut
Modérateur

Nombre de messages : 579
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://nouvellistes.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Alexandre le Dim 6 Jan - 0:28

Le plus grand ennemi de chacun est lui-même....

_________________
« Ne soyez pas modeste. Je ne crois pas dans la modestie pour faire des films. Il faut être orgueilleux pour faire du cinéma. »

Jean-Luc Godard

Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 25
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Thibaut le Dim 6 Jan - 0:32

Justement. Et pour moi le plus gros ennemi du débat constructif, c'est l'opinion fermée. Celle dont on ne bouge pas pasqu'on est persuadé. Et chercher le film parfait en soit est-ce que ça reviendrait pas à atteindre cette opinion-là ?

_________________
L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.

Thibaut
Modérateur

Nombre de messages : 579
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://nouvellistes.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Alexandre le Dim 6 Jan - 0:41

Certes. Mais si quelqu'un arrive à trouver un défaut dans un de mes films "parfaits" je serai d'accord avec lui.
Cela m'est arrivé pour "300" de Zack Znyder que j'ai trouvé très intéressant (pas parfait mais très bon) et depuis que Leroux m'a donné son analyse du film (à savoir idéologie d'extrème droite et propagande pour le non-retrait des troupes américaines en Irak) je suis devenu plus antipathique vis-à-vis du film.

_________________
« Ne soyez pas modeste. Je ne crois pas dans la modestie pour faire des films. Il faut être orgueilleux pour faire du cinéma. »

Jean-Luc Godard

Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 25
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Thibaut le Dim 6 Jan - 0:50

Dans ce cas, effectivement, c'est différent.
Donc au final pour toi le film est parfait, mais perfectible. Mmh c'est une drôle de notion de la perfection. Pas la mienne, c'est sûr. Mais après tout, pourquoi pas.

_________________
L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.

Thibaut
Modérateur

Nombre de messages : 579
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://nouvellistes.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Alexandre le Dim 6 Jan - 1:16

C'est pareil si tu fait un film. Tu le finit en pensant qu'il est irréprochable (de ton point de vue en tout cas) puis tu te rend compte que certain ne sont pas d'accord avec certains choix artistiques ou scénaristiques, etc....
C'est pour ça que pour moi il n'y a pas LE meilleur film de tout les temps mais bien LES meilleurs films de tout les temps, et encore...C'est selon chacun...

_________________
« Ne soyez pas modeste. Je ne crois pas dans la modestie pour faire des films. Il faut être orgueilleux pour faire du cinéma. »

Jean-Luc Godard

Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 25
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Thibaut le Dim 6 Jan - 1:21

Mmh... Bah tu vois quand je finis un film, pour ma part, je ne le trouve pas irréprochable. Au contraire, je suis le premier à y voir les défauts, que les autres ne relèvent même parfois pas. Puis y a d'autres défauts que les autres me montrent. En tout cas je n'ai jamais été pleinement satisfait par un de mes films. Même les plus récents que je fais plus sérieusement. Même si ils sont pas finits, je vois déjà de grosses imperfections.
Y a toujours mieux, c'est ma devise. Même si y a aussi toujours pire.

_________________
L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.

Thibaut
Modérateur

Nombre de messages : 579
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://nouvellistes.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Alexandre le Dim 6 Jan - 1:37

Belle devise...J'aime bien.
Elle pousse à faire mieux sans pour autant se décourager...

_________________
« Ne soyez pas modeste. Je ne crois pas dans la modestie pour faire des films. Il faut être orgueilleux pour faire du cinéma. »

Jean-Luc Godard

Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 25
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Timothée le Mar 15 Jan - 23:23

C'est un tic un peu embettant parce que avec cet esprit là qui est très utile je te l'accorde mais on est jamais vraiment satisfait et je me demande si ce serait pas mieux un jour de se dire bon d'accord y a mieux mais je suis content de moi Smile

Timothée

Nombre de messages : 248
Age : 25
Localisation : Questembert
Date d'inscription : 18/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Vincent le Mar 15 Jan - 23:59

Oui pourquoi mais autant faire de son mieux possible pour ne pas dire aprés "Merde j'aurais du faire ça".

Vincent

Nombre de messages : 531
Age : 27
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Timothée le Mer 16 Jan - 0:37

Ouais voilà ça c'est un bon état d'esprit Very Happy

Timothée

Nombre de messages : 248
Age : 25
Localisation : Questembert
Date d'inscription : 18/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Katarn-le-destructeur le Lun 21 Jan - 21:05

Que de superlatifs dans la critique.
Pour moi d'ailleurs c'est plus une présentation qu'une critique, tu présentes le réalisateur, les acteur, leur vie antérieur , postérieur... c'est très bien mais on rentre jamais ou que trop rarement dans le propos concret du film.

Et certes Alegas, on fait une critique selon ses gouts mais c'est justement ca la difficulté d'écriture, il faut arriver à se transcender soi même pour atteindre au plus près l'objectivité.

"notr pire enemi, c'est nous" a dit un jour Mr Le Moulan...

Katarn-le-destructeur

Nombre de messages : 41
Age : 51
Localisation : Valhal
Date d'inscription : 06/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.Polemoscinema.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Timothée le Lun 21 Jan - 21:56

Et paf non franchement c'est très dure de rester entierement objectif dans une critique

Timothée

Nombre de messages : 248
Age : 25
Localisation : Questembert
Date d'inscription : 18/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Fred le Jeu 28 Fév - 19:48

Bon je viens de découvrir que Katarn, dans toute sa splendeur, a reprit quelques mots m'ayant échappé lors d'une discussion sur ce film et les a recopiés, comme un con, sur ce forum (ça devient une habitude chez lui). Je vais donc, entre deux exos de math (bac blanc oblige), aller un peu plus loin dans ma vision de ce film au lieu de laisser ces deux pauvres phrases.

Tout d'abord je tiens à te dire que ta critique est très joliment écrite! Je ne suis par contre pas tout à fait d'accord avec certains points que tu soulèves. Voila mon avis, je vais essayer de rester objectif, ma critique sera surement moins agréable à lire que la tienne je l'admet mais elle sera surtout plus expéditive:

Commençons par le scénario:
Point fort de l'œuvre, le scénario de Fight Club est la première chose sur lequel j'aimerais revenir. Le fait est que les gens retiennent du film la partie centrée sur la création du Fight club et du "projet Chaos" (yeaaaaah!), soit la collaboration entre Tyler et le personnage qu'incarne Norton or, d'après moi, de nombreux indices laissent percevoir qu'il s'agit surement plus d'une critique de ce mode de pensée que d'une mise en valeur. Je m'explique:
Déjà l'évolution de l'histoire: on sait que, généralement, toute la morale d'un film tient dans sa fin (ou du moins dans sa dernière partie) or celui ci se termine avec le personnage principal se rendant compte de la gravité de ses actes et cherchant désespérément à tout stopper. De plus on remarque que ce dernier prétend aussi à une relation amoureuse avec Marla à la fin du film. On peut donc penser que le message serait contraire à tout ce Tyler a déblatéré pendant 2h ("On est une génération d'hommes élevés par des femmes. Je ne suis pas sûr qu'une autre femme soit la solution à nos problèmes" pour le final entre autres).
De plus, la référence au nazisme est indéniable: déjà par le mode de fabrication du savon à partir de graisse humaine, par la propagande abusive "vous n'êtes pas un flocon de neige merveilleux" etc... Tyler, sorte de Führer, en vient à se créer une armée en réutilisant exactement les moyens qu'il dénonce (par exemple il critique ouvertement la publicité et réutilise ses procédés à ses fins...).
C'est par là je pense que les critiques ont jugés ce film "dangereux", car, même derrière la morale présente à la fin, les gens retiennent l'aspect destructeur et donc le film ressemble énormément à ce qu'il veut dénoncer. De la même manière que Taxi Driver (des gens ont applaudi l'acte de Travis lors de la scène finale pendant la première, ce qui attrista Scorsese et Schrader présents dans la salle), FC fut très mal compri par le public et fit ressortir le caractère anarchiste et limite fasciste de chacun -d'ailleurs de vrais Fight Club auraient étés ouverts après la sortie du film, tout comme un fan de Taxi Driver à vraiment essayer de tuer un homme politique après avoir vu le film-. Je reviendrai sur ce point à la fin...

Bon maintenant passons à ce que je reproche au film en lui même:
Le principal point que je souhaite appuyer c'est, comme dit précédemment par ce cher Katarn, le décalage énorme entre le fond et la forme du film. Le film parle d'un rejet de l'évolution actuelle de notre société et de son modèle économique, d'une sorte de retour aux sources (la sexualité bestiale est d'ailleurs très présente)... David Fincher nous livre une mise en scène bourrée d'effets numériques, de plans séquences complexes, une photos très travaillée (le glauque aussi se travaille)... Bref tout un tas d'aspects totalement contradictoires avec ce que prône le film à savoir un rejet de ces moyens justement.
Tu parles de Brad Pitt qui ruine son image de playboy alors que celle ci n'a jamais été autant stylisée (mention spéciale d'ailleurs à Jeff Cronenweth qui a superbement réussi à éclairer le corps de statue Grecque de l'acteur dans les plans de nu). Cette image est, par contre, conforme à celle que le roman original à voulu donner: celle d'un meneur charismatique (hein führer)... Bref ce qui me dérange c'est le fait que ce soit Brad Pitt, LE cover boy de ces dernières années qui nous récite des discours comme "la télé nous a tous fait croire qu'on deviendra des acteurs de cinéma, des rock star...". Je suis d'accord sur le fait que le personnage soit très intéressant mais c'est le choix de l'acteur qui me déplait (Brad Pitt n'est pas le seul acteur charismatique sur Terre) et qui me relance sur l'idée de l'incohérence et de la commercialité étouffante du projet. Tu dis qu' "il représente ici le contraire de l'idéologie hollywoodienne", au contraire on est en plein dedans! Il y longtemps que Hollywood -et Brad Pitt d'ailleurs- ont compris que l'image du blondinet jeune premier n'est plus à la mode. Ma pensée est de plus renforcée par le fait que Brad Pitt n'a absolument pas abandonné son image de playboy après le film (si il l'avait fait, encore on aurait pu y croire). Bref voila mon gros reproche à FC: on ne peut pas faire un film plus Hollywoodien. J'aurais surement beaucoup aimé ce film si je l'avais découvert dans un tout petit festival, loin de toute influence de grands studio, si j'avais découvert un film à l'image sale, sans starlettes à la noix, un film qui dérange vraiment, dont la forme est en adéquation avec ses propos mais là non.

Au final Fight Club est une oeuvre ultra commerciale (présence de stars, mise en scène à la mode, caractère anarchiste très en vogue chez le public -principalement composé de pré-ados en crise d'ailleurs-...) rejetant la commercialité, un film anticonformiste qui "voudrait remercier le jury des oscars", un film esthétique qui voulait "détruire quelque chose de beau" bref une grosse incohérence.

Il y a quand même quelque chose qui me chiffonne: pourquoi avoir changé la fin du livre?

A partir de là, on peut se poser des questions... Pourquoi cette fin est-elle justement transformée en un symbole d'Hollywood: un happy end à deux balles [avec d'ailleurs une chanson ultra niaiseuse des Pixies (je tiens à m'excuser auprès du fan club des Pixies)]? Comment toute une équipe de professionnels et surtout comment un mec comme Fincher (qui a quand même magistralement réussi Seven) puisse faire un film aussi incohérent que Fight Club?! Pourquoi entend on le rire moqueur de Tyler quand on lance le DvD? Peut être que c'est nous les singes de l'espace... Peut être que c'est nous, et non Marla, qui nous faisons baiser par Tyler pendant tout le film... Peut être que tout est un énorme canular... Un énorme canular destructeur et dangereux car très mal interprété.



Use soap

Fred

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Alexandre le Jeu 28 Fév - 22:20

Shocked Critique impressionante...Sérieux, je dois avouer que tu soulève des points très intéressants.
Pourtant, je réfute l'idée que "Fight Club" soit un film complètement hollywoodien. Car sa fin (je ne connais pas celle du livre d'ailleurs) n'est pas un "happy end" car Tyler gagne : les buildings sont bien détruits malgré sa "mort". Après, reste à savoir si le film critique ou prône ce mouvement "retour aux sources".
Alors, oui, "Fight Club" est contradictoire (que ce soit dans sa mise en scène ou dans son objectif) mais c'est de là que vient l'un des intérêts du film (en tout cas, c'est ce que je pense) : on recherche le but de l'oeuvre, ses objectifs et comment il essaye de les accomplir.
"Fight Club" est un film ultra-complexe, et je ne pense pas que l'on devrait le prendre comme un défaut.

_________________
« Ne soyez pas modeste. Je ne crois pas dans la modestie pour faire des films. Il faut être orgueilleux pour faire du cinéma. »

Jean-Luc Godard

Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 25
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum