Fight Club - David Fincher - 1999

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Fred le Ven 29 Fév - 15:28

Ce que tu dis me pousse à aller un peu plus loin dans ce que j'ai dit précédemment. Pour cela je voudrais revenir, comme tu le fais, sur le final (donc si vous n'avez pas vu le film cachez vous les yeux). Celui ci est, dans sa forme en tout cas, un happy end vraiment typique (le personnage de Norton trouve l'amour, on a le droit à une musique "lyrique" crescendo, un plan d'ensemble s'éloignant du couple...) et ce que tu dis sur le fait que Tyler gagne est un point intéressant qui renforcerait mon idée de contradiction. De plus une certaine image est inserrée (de manière à ce que tout le monde la voit et la comprenne...) et brise l'harmonie parfaite de cet ending -qui n'est donc pas vraiment un happy end comme tu l'as dit-. Tyler ne serait pas vaincu, [Il aurait peut être même eu le film entre le mains... Peut être même que B.Pitt et E.Norton seraient le chat et la souris parlant avec des voies de stars et nous on serait les enfants] et donc le message du film résiderait effectivement dans sa partie centrale.
Je rejoins maintenant le 1er paragraphe de ma critique, pourquoi les gens n'ont retenu que le passage du FC et du projet chaos? Pourquoi les gens n'ont retenu que l'autodestruction, le sexe à l'état brute ("C'est pas de l'amour, c'est du baisodrome") et le fascisme? Sans doute car il appui sur un point important qui touche notre génération. Peut être que Tyler est en fait en chacun de nous.
On peut remarquer que le film fait ressortir les valeurs contraires à ce que nos parents nous ont inculqués grâce à l'éducation, soit des valeurs immorales, interdites (violence -destruction- et sexe principalement) mais présentes en chacun (et là je pense à ceux devant leur pc "Ah nan, pas moi!" Avoue que t'as au moins une fois eu envie de détruire un château de sable juste comme ça). C'est peut être de ça que voulait parler Thibaut "Faut bien avouer que y a des moments qui font un peu pour ados pré-pubères et dégénérés !" car l'adolescence (et surtout pour notre génération) est le moment ou l'on remet en question toutes ces valeurs ("Je fume si je veux, tu me donne pas d'ordre!") et on souhaite acquérir une certaine liberté d'agir et de penser ("J'veux un scooter!"). C'est là qu'on peut trouver le choix de BP intéressant car il est justement l'idole de notre génération d'adolescents: un mec possédant toutes les qualités admises (beau, riche, talentueux...).
FC touche donc un point sensible et c'est là que l'on peut dire que le film rejoint une certaine forme de secte (forme, ironiquement, complètement assumée). Cette ultime image prouverait peut être bien que la dernière partie du film n'était en fait là que pour faire passer la pilule et que l'important est bien ce que nous montrait la partie précédente.
D'un autre coté il y a tout ce que j'ai dit précédemment à savoir les aspects contradictoires du film, j'en ai déjà cité pas mal (on peut aussi parler de Tyler en lui même qui contrôle les esprits des autres alors qu'il ne contrôle même pas le sien [voir le film paradoxal, grâce a ce dernier on comprend vraiment tout de la schizophrénie]) et qui me font fortement penser que toute la partie principale (et donc le message du film puisque la fin renvoi à celle ci) est en fait très fortement ironique.
Au fond, comme je l'ai dis à la fin de ma précédente analyse, je pense que ce film est une énorme "farce" (propos d'ailleurs utilisé par Fincher en personne à propos de l'œuvre), on ne sait pas trop où il veux en venir, il dénonce ce qu'il montre, il ne débouche nul part... Le problème pour moi c'est cet aspect à la fois grand public et très difficilement accessible car beaucoup de gens ne vont pas au cinéma pour réfléchir et prennent tout au 1er degré et je pense que c'est pour ça que les critiques trouvent le film dangereux.


Pour moi Fight club est génial, Fight club est raté.
avatar
Fred

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Alexandre le Ven 29 Fév - 17:40

Raté ne serait pas le mot juste, je pense que "Fight Club" est juste un film incompris (voire peut-être même incompréhensible, qui sait ?).

J'ai avec moi quelques réactions de critiques vis-à-vis du film. Ainsi, GEAR MAGAZINE disait : "Fight Club s'insurge contre l'hypocrisie d'une société qui nous promet sans cesse l'impossible : la gloire, la beauté, la richesse, l'immortalité, l'absence de douleur. Cela aboutit à Fight Club. Une plongée implacable et vertigineuse dans la peur typiquement masculine de perdre le contrôle, le pouvoir."

Et, encore plus pertinent, un spectateur a dit du film sur le Net : "De nombreux critiques et conservateurs ont déjà offert de longues et assassines diatribes contre la brutalité et l'intrigue anarchiste du film. Ce qui nous rappelle de façon déprimante que certaines personnes ont besoin de percevoir ce genre de message d'une façon très conformiste".

_________________
« Ne soyez pas modeste. Je ne crois pas dans la modestie pour faire des films. Il faut être orgueilleux pour faire du cinéma. »

Jean-Luc Godard
avatar
Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 26
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Maxime L. le Ven 29 Fév - 19:34

Une très bonne critique je dois le dire et des arguments très convaincants. Je trouve le film très bon lors de la première séance : le suspense est insoutenable du début jusqu'à la fin (même si au bout d'un moment, on peut comprendre que le personnage joué par Brad Pitt n'est peut-être pas aussi présent "physiquement" que le réalisateur laisse le croire). Mais quand on sort de la salle c'est fini. On repense à des scènes qui ne sont finalement que "merdiques". Le terme est fort mais ce n'est que la vérité. En effet, la mise en scène est lourdre, très lourde...beaucoup trop. Les plans séquences ne montrent que la partie technique et rien d'autre, il n'y a pas de justification. David Fincher veut montrer qu'il sait tout faire...oui mais là c'est de trop. On se souvient de "Seven" : la mise en scène est classique mais cela est en totale opposition avec le scénario. Fincher voulait un grand film, divertissant...c'est le cas. Un film holywoodien qui ne reprend que les codes d'un cinéma industriel : actions, effets spéciaux, acteurs connus...trois ingrédients importants pour l'économie du film. Plus il rapporte, plus les producteurs sont heureux. Le scénario est bâclé ? : on s'en fou du moment que la tune rentre en caisse. Un procédé qui me fait gerber. Un film qui aurait pu être magnifique. Je dis bien, aurait pu.
avatar
Maxime L.

Nombre de messages : 286
Age : 25
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://not-very-good.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Alexandre le Ven 29 Fév - 19:43

Revoilà notre bon Bobby et ses critiques négatives de films cultes ! Very Happy

_________________
« Ne soyez pas modeste. Je ne crois pas dans la modestie pour faire des films. Il faut être orgueilleux pour faire du cinéma. »

Jean-Luc Godard
avatar
Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 26
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Maxime L. le Ven 29 Fév - 22:15

C'est peut-être un film culte mais par pour moi xD
avatar
Maxime L.

Nombre de messages : 286
Age : 25
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://not-very-good.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Alexandre le Ven 29 Fév - 22:41

Chacun ses goûts mon ami Cool

_________________
« Ne soyez pas modeste. Je ne crois pas dans la modestie pour faire des films. Il faut être orgueilleux pour faire du cinéma. »

Jean-Luc Godard
avatar
Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 26
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Fred le Dim 2 Mar - 13:04

Bobby tu as ton avis, ça se défend. Pour ma part je préfère analyser un film plutôt que de donner mes gouts. D'ailleurs j'ai pendant longtemps craché sur ce film et en fait je le trouve plutôt intéressant.

Je ne suis pas sur que la notion de film "culte" repose sur les gouts, un film culte est plutôt un film ayant marqué son époque non?

En fait j'étais en train de me demander (hypothèse) si tout le film n'était en fait pas, tout simplement, sur l'adolescence masculine.
J'essaye d'exposer vite fait ma pensée.

Tout le film ne repose que sur des hommes. A coté il y a juste Marla -la femme ayant un cancer aux testicules- et Bob -l'homme aux seins de femmes-. Pour aller un peu plus loin, je pense que Bob représente l'image de la mère et Marla l'image de la femme -un objet sexuel pour certains comme Tyler et l'amour pour E.Norton-. On peut remarquer d'ailleurs que, si mes souvenirs sont bons (il y a longtps que je n'ai pas vu le film), le personnage principal commence vraiment à se perdre à partir du moment ou Bob meurt et où Tyler rompt avec Marla (E.Norton qui lui dit de se barrer de la maison). Ce qui revient à l'idée d'adolescence car c'est le moment où l'homme se détache peu à peu de sa mère pour aller vers la femme (l'amour et/ou le sexe).
Deux, trois scènes deviendraient intéressantes. Du genre de celle où Bob et le personnage de E.Norton se battent (qui intervient juste après que Marla lui ai fait des avances et que celui ci les refuse), celle où Tyler va chez Marla et trouve une piètre image de la femme, complètement défoncé, un objet sexuel posé sur la table de nuit qui n' ''est pas un rival pour lui"...
Après on a ce personnage principal en quête d'identité (Cornelius, Travis...), qui se cherche à travers les autres (je suis la vengeance narquoise de Jack) et qui élabore une sorte d'icône en Tyler (qui représente un peu tous les "fantasmes" de l'adolescent typique sur lui même: anarchiste et classe, bien foutu, meneur d'homme...).
On a aussi la découverte de la douleur dissimulée sous le plaisir (la brulure chimique en forme de baisé, laissant une cicatrice).
Peut être la question de l'homosexualité est abordé aussi.
De plus ça expliquerait peut être que ceux qui trahissent le projet chaos devraient se faire couper les couilles (ils ne deviendraient pas "des hommes" à proprement parler).
Et aussi que le dernier plan soit un organe typiquement masculin.
Le film représenterait peut être aussi toutes les contradictions survenant à cette étape de la vie.
Enfin bref y'a surement beaucoup d'autres trucs à chercher mais là j'ai vraiment pas le temps. En plus ce n'est vraiment qu'une hypothèse donc bon...


-On reste des hommes quand même...
-On reste des hommes quand même... Et même que c'est tout ce qu'on est.

Ah sinon y'avait cette critique qui me semblait intéressante:
"fight Club est un film ouvertement homo. Fight Club n'a rien d'un film homo. Fight Club est un film facho. Fight Club est un film libertaire. Fight Club se termine mal. Fight Club se termine bien. Et, surtout, il débouche sur une impasse"
Première/Jean-Yves Katelan
avatar
Fred

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Thibaut le Dim 2 Mar - 15:05

Je dois dire que je suis sur les fesses, là...
Bon déjà ce que tu avais dit jusque là, j'étais resté bète pasque je m'en était pas vraiment rendu compte, mais ça se tenait complètement.
Je veux dire, pour moi Fight Club avait bien un côté 'pour ado dégéneré', dans le sens où, en effet, il jour sur ce qui plait aux ados d'aujourd'hui. Mais j'avais jamais poussé la question jusque là.
Je dois dire que je vois le film d'une façon totalement différente là, et j'ai bien envie de le revoir. Mais c'est très intéressant ce que tu soulèves sur l'adolescence masculine. Après tout, le film repose sur la violence, le sexe, la 'rebellion', l'alcool, la douleur et même le rock'n'roll.
Alors serait-ce une farce ou un veritable film allégorique ? Pas évident de répondre à ça... Surprised

_________________
L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.
avatar
Thibaut
Modérateur

Nombre de messages : 579
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://nouvellistes.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Alexandre le Dim 2 Mar - 15:19

Bien sur que "Fight Club" est un film sur l'adolescence masculine.
J'en parle dans ma critique en le comparant à "Le Lauréat" de Mike Nichols, où Dustin Hoffman joue un jeune premier de la classe qui essaie de trouver différentes issues (adultère, amour, mensonge) pour échappr au contrôle de ses parents.
Ainsi, Norton serait aussi une victime de la société et chercherait une solution avec Tyler, idéologie de l'adolescent libre, et le Fight Club où il peut libérer ses pulsions que la société cherche à contrôler (la police).
Quand au statut de film culte, je pense que "Fight Club" a plutôt bien marqué son époque, la preuve étant qu'on recherche encore aujourd'hui sa véritable signification.

Et en ce qui concerne l'aspect "dangereux" de "Fight Club", je précise que ce n'est qu'un film, et Fincher le montre bien avec la pellicule qui saute...ça reste une fiction..."Fight Club" ne doit pas non plus être pris au sérieux...

_________________
« Ne soyez pas modeste. Je ne crois pas dans la modestie pour faire des films. Il faut être orgueilleux pour faire du cinéma. »

Jean-Luc Godard
avatar
Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 26
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fight Club - David Fincher - 1999

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum