Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Vincent le Mer 14 Nov - 2:02





Réalisation : Gaspard Noé
Scénario : Gaspard Noé
Acteurs : Vincent Cassel, Monica Belucci, Albert Dupontel
Film : Français sorti le 24 mai 2002 au Festival de Cannes



Le réalisateur

Gaspard Noé est né le 27 décembre 1963 à Buenos Aires, en Argentine. Il passe son enfance entre sa ville de naissance et New York. Son père, Luis Felipe Noé, est un peintre "très ludique" et sa mère, une "assistante sociale politisée".
Il débarque en France, à Paris, à l'âge de douze ans. A 17 ans, après des études en Philosophie, il entre à l'École Louis Lumière pour étudier le cinéma. En 1985, il devient l'assistant du réalisateur argentin Fernando Solanas sur son film "Tangos, l'Exil de Gardel" et réalise son tout premier court-métrage : "Tintarella di Luna". Grâce au succé de ce film Gaspard Noé décide de continuer dans la voie du 7ieme art. Je ne vais pas vous faire la liste des ses courts ni des ses autres participations dans l'image car la liste serait longue. On retiendra donc ses oeuvres principales : Carne; Seul contre tous (a voir Smile , un peu hardcore) et puis Irreversible dont je vais parler un peu après.

Critique

Pour simplifier cette critique, j'ai choisi d'étudier trois parties du film. Pour ce qui ne l'on pas vu, il faut savoir qu'il est raconté à l'envers. D'après Gaspard Noé, il aurait été inspirer (un peu) par Mememto, mais là n'est pas le sujet. Gaspard Noé pousse au paroxisme sont effet de style. Tout est à l'envers, même les lettres. Le générique est également intriguant, car il y a juste les noms mais pas les prénoms et toutes les catégories se suivent. Après ça, le générique part totalement en couille....Beaucoup de nerveux et autres ennemis rageux de Gaspard Noé n'y voit qu'une prétention speudo-artitistique, oubliant le lien avec le titre. Irreversible, parceque certains actes sont irréparables, et comme le dit Gaspard Noé :" Le temps détruit tout". C'est donc, parceque le film est monté à l'envers, qu'il est normal de pas comprendre cette destructuration et, c'est enfin à la fin du film, qu'avec un peu plus de reflexion on peut se permetre une interpretation.


La première partie se passe dans une boîte de nuit SM appelé "Rectum" (Un nom très explicite Very Happy ). Nous sommes presque au début du film, Marcus, jouer par Vincent Cassel est accompagné de son ami Pierre (Albert Dupontel). Se ne sont pas de fidels clients de la boîte seulement Marcus est dans une rage folle. Son amie, Alex (Monica Belucci) vient de se faire casser la figure par un homme appelé "Le Tenia" (Jo Prestia). Selon des sources, l'agresseur serait dans le coin et Marcus veut tout simplement se venger. C'est alors que commence un périble abyssale, une descente aux enfers. Le rectum est le repère du mal (symboliquement). La séquence est filmé en plan séquence. La camera suit Marcus, elle bouge beaucoup. Mais elle ne bouge pas dans le sens du défaut technique, elle tourne, monte, descent, recule. C'est une camera à l'épaule très libre. Le spectateur ne comprend rien et c'est tout à son honneur car c'est fait exprés. En effet elle est à la fois là pour montrer l'état d'esprit enragé de Marcus et à la fois pour destabiliser le spectateur car c'est au début du film. Le spectateur n'est pas encore prêt à un tel choque. De plus, au montage une musique pénible (Je trouve) mais très adaptée augmente la force du lieu le rendant insuportable et étouffant. Il faut savoir aussi et merci Wikipedia que Les 30 premières minutes du film sont accompagnées d'un bruit de fond d'une fréquence de 28 Hz (basse fréquence proche d'un infrason), difficilement audible mais pouvant être ressenti à travers la cage thoracique. Pour les humains, ces bruits à basse fréquence peuvent provoquer nausées et vertiges. Donc oui c'est un film pas évident à regarder, et à éviter lors des soirées TV en Famille . D'autre détails sont à savoir sur cette séquence. Par exemple le passage de l'extincteur qui pousse le niveau de violence très haut. Pour ceux qui ont vu cette scène Mick Gondouin - l'heureux élut pour se faire exploser la trombine - à reçu uniquement que les trois premiers coups. L'extincteur avait une partie en mousse et l'acteur un moule sur le visage. Après ça il l'on remplacé par un mannequin. Pour ce qui est des figurants, une grande partie sont des habitués du rectum Wink (Après sa les regardent), certains pourront remarquer également la presence de Mr Costes (Comme Luke) et celle du réalisateur. Passons maintenant comme le ferais Mr Leroux à l'interpretation...Bien que cette séquence soit violente et même salace, symboliquement elle est très forte. Gaspard Noé critique l'homme ouvertement, avec le lieu mais aussi avec les personnages. Marcus est à la recherche du "tenia", cette bombe qui a tout détruit et dont les actes sont irreparables. Seulement l'homme est lui aussi une bombe car Marcus va finalement tomber sur le "tenia", mais la rage aveuglante de la vengeance va le mettre dans l'erreur et c'est un autre homme qu'il va prendre pour le "Tenia". C'est à la fois tragique et d'un scépticisme car Marcus est détruit et n'obtient pas sa vengeance car elle ne resout rien. En conclusion, Je pense qu'il faut prendre cette partie avec beaucoup de recule, elle est certe immonde et à la limite du supportable mais elle est aussi d'une grande force cinématographique. Après le débat est ouvert.




L'apparition de Gaspard Noé dans la scène

Deuxième Partie

La seconde partie, qui se passe, si on suit la logique inverse du film, avant que Monica se fasse casser la figure. C'est pour ainsi dire la scène clef du film et la plus hard. Je me demande si elle ne fait pas de Gaspard Noé le réalisateur français grand publique le plus trash....Bref. C'est séquence commence tout d'abord à la fin d'une soirée ou sont invités les trois amis (Marcus, Alex et Pierre). Pour l'anecdote, les figurants qui dansent et s'éclatent pendant cette scène, durant le tournage étaient réellement saoul. Donc, Alex pendant la fête se dispute vite fait avec Marcus (Sous taz) et quitte la soiré. Elle sort dehors. Elle doit traversé une route mais le feu met du temps, elle décide alors de prendre un passage souterain pour aller de l'autre côté de la rue. Je tiens à précisé que avant le film, le réel pannau était - Passage Pieton - Gaspard Noé la changée pour - Passage - Et c'est là que commence l'horreur car arrivé au bout du couloir rouge, Alex tombe devant un homme (Le Tenia) qui menace une femme. L'homme laisse partir la femme se dirige vers Alex. Elle va être violé et tabassé. C'est un plan séquence de 15 minutes interminable. C'est crus et violent. C'est la scène qui vaudra un énorme lynchage médiatique au film, qui est je pense compréhensible. Le pire est de savoir que l'on est proche du réel et l'apparition en arrière plan d'une silhouette qui arrive, voit la scène et repart dramatise encore plus la scène. Elle reste néanmoin une performance, du moins pour les acteurs et pour la violence. Une fois l'acte terminé, dans la salle de projection on pense pouvoir souffler mais non, Gaspard Noé en rajoute une couche et Alex se fait exploser la tête. Cette partie du film est qualifiée de fantasme personnel du réalisateur ou bien d'un détournement du cinéma.... Pourtant Eyes WIde Shut de Kubrick n'était pas bien propre non plus et on respect son travail. Mais là n'est pas le problème car la question qu'il faut se poser et de savoir si dans le cinema la diffusion de scènes comme celle là pose problème. La scène n'a aucun symbôles, on tape dans le concret et le fort, cette scène ne me derange pas mais la question de pourquoi c'est aussi long me pause encore problème.
Pour la fin je vous garde le meilleur avec une compile vidéos des réaction des gens lors de la diffusion a Cannes. Pas des spectateur qui on vu le film mais ceux qui sont parti au bout de 20 minutes. Moi j'adors ^^ c'est ici



Troisième Partie

La dernière partie est surment la plus douce et forcement la moins mémorable des critiques et du publique. Nous sommes dans l'appartement de Marcus et Alex. Ils se reveillent et s'enlacent. Ils se préparent pour la journé que nous connaissons dejà Sad . Malgré cela Gaspard Noé nous termine son film comme un Happy End . C'est judicieux car l'on repart normalement avec ces belles images tout en sachant ce qui est arrivé, ou plutôt ce qui VA arriver (vous me suivez ?). En même temps vu l'impact de la scène de l'extincteur et du viol il est normal d'oublier se passage. Mais encore une fois, tout est à l'envers et c'est même le spectateur qui est à l'envers car il garde que les images du début. Cette partie est aussi un gros clein d'oeil à Kubrick (Idolatré par Gaspard Noé) avec les nombreux posters de films, notament celui du foetus astral. Foetus astral qui se raccorde d'ailleur sur Alex, allongé sur l'herbe, conciente d'être enceinte mais à la fois anxieuse pour le future. Gaspard Noé nous dérange dans le fait que l'on connait ce sinistre futur et la fin du film nous permet pas de la prevenir.




Gaspard Noé et Kubrick

Gaspard Noé est un fan de Kubrick est plus précisement de son film 2001: L'odyssé de l'espace. Il dit même :"Je lui dois mon plus grand choc artistique de ma vie". Si l'on compare les deux réalisateurs, on peut remarqué de nombreuse similitude entre Irreversible et les oeuvres de Kubrick :

- Le début du film Irreversible commence par la continuité du l'ancien film de Gaspard Noé, "Seul Contre tous". Cet élèment n'a rien à voir avec l'histoire d'Irreversible mais permet une liaison au même titre que les films de Kubrick car ce dernier procedait de la même manière. Par exemple: James Mason à la fin de Lolita est habillé en costume de gréco-romain or le film suivant de Kubrick est Spartacus. Autre exemple: A la fin de 2001 on voit le Foetus astral qui regarde vers la camera. Dans le film suivant, c'est à dire Orange Mecanique Alex regarde la camera . Et puis sinon à la fin de Orange Mecanique, il font l'amour en costume et comme par hasard le film suivant est un film de costume, Barry Lindon.

- On retrouve des similitude également au niveau de l'esthétisme. Chez Kubrick la couleur rouge est très présente or dans Irreversible l'interieure du Rectum (phrase a ne pas prendre au premier degré) est rouge, tout comme le couloir du viole de monica qui rappel les couloirs de Shining.

- Gaspard Noé avoue dans son interview d'irreversible au Japon qu'il emplois beaucoup comme Kubrick, les travellings arrières.

- Dans ce même interview il est en présence de Vincent Cassel qui nous explique que lors d'une soiré à la boite des "Bainsdouches" à Paris vers 5h du matin. Gaspard Noé est venu le voir pour lui dire : "Sa te dirais de refaire le film que Tom Cruise et Nicole Kidman ont raté. (Quel prétencieux Very Happy )

- Et puis biensure ils ont tout les deux un penchant pour le sexe. C'est flagrant chez Kubrick avec Lolita, Orange Mecanique, Eyes Wide Shut. A savoir également qu'il voulait faire du porno. (Sa aurait été du Porno grand luxe avec des raccord et une mise en scène de ouf Very Happy ). Quand à Gaspard Noé, il a participé a de nombreux court et réalisation pronograhique, nottament de nombreuse pubs pour les préservatifs. Et puis Irreverible ainsi que "Seul contre tous" l'illustre bien. Ce qui les differencie, c'est que Gaspard Noé aborde le sexe de façon plus frontale, il est convaincu que la dimension sexuel de l'homme reste toujour à filmé.






cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers



Trailer


Dernière édition par le Jeu 15 Nov - 21:32, édité 5 fois
avatar
Vincent

Nombre de messages : 531
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Thibaut le Mer 14 Nov - 18:52

Mui bien. Très intéressante critique. Mais... euh... je peux faire mon lourd ?

Y a plein de fauuuutes !
avatar
Thibaut
Modérateur

Nombre de messages : 579
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://nouvellistes.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Vincent le Mar 27 Nov - 13:10

Pour ceux qui aiment (Si y'en a..... Smile ) Gaspad Noé va tourner son prochain film bientôt. L'histoire devrait se passer à Tokyo... cheers . D'après lui se sera son film le plus travailler.

Le titre du film serait : Enter The Void
Avec les acteurs Olly Alexander et Sara Stockbridge.
Le tournage a commencé le 19 octobre de cette année.
avatar
Vincent

Nombre de messages : 531
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Thibaut le Mar 27 Nov - 15:01

Yep ! Allez y tôt, quand il sortira au cine. Vous pourrez voir Vincent en tente devant les marches, cuisant une saucisse sur un feu de fortune. Laughing
Pour ce qui est de Irreversible, que j'ai vu hier soir : Tout simplement genial. Ca semble être un gros bordel, mais en fait c'est super bien structuré. Idem pour la façon de filmer. Les plans partent dans tous les sens, mais ils semblent suivre complètement la direction que Noé leur donne (à voir la façon dont elle glisse sur les personnages, s'impregne dans le décor...etc).

_________________
L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.
avatar
Thibaut
Modérateur

Nombre de messages : 579
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://nouvellistes.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Vincent le Mar 27 Nov - 15:04

Dommage que l'on se focalise que sur deux scènes....
avatar
Vincent

Nombre de messages : 531
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Thibaut le Mar 27 Nov - 15:09

T'entends quoi par là ? Scène de viol et scène de l'extincteur ?

_________________
L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.
avatar
Thibaut
Modérateur

Nombre de messages : 579
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://nouvellistes.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Vincent le Mar 27 Nov - 15:43

Oui évidement...

Une bonne prise pour les médias anti-noé ^^
avatar
Vincent

Nombre de messages : 531
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Thibaut le Mar 27 Nov - 15:47

Ouais, ce sont les scènes qui choquent le plus, donc forcement... Mais y a beaucoup d'autres choses intéressantes dans le film, je trouve.

_________________
L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.
avatar
Thibaut
Modérateur

Nombre de messages : 579
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://nouvellistes.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Vincent le Mar 27 Nov - 16:13

La scène du metro et celle du couple chez eux sont superbes.
avatar
Vincent

Nombre de messages : 531
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Thibaut le Mar 27 Nov - 17:21

Je suis tout à fait d'accord.
Le transport en camions au début du film aussi, d'ailleurs, est vachement bien trouvé.

_________________
L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.
avatar
Thibaut
Modérateur

Nombre de messages : 579
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://nouvellistes.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Maud le Mar 4 Déc - 21:56

Pour moi c'est quand même la dernière scène du film qui est absolument génial
Quand l'on voit Monica Bellucci allongée dans l'herbe les couleurs sont magique on verrait presque un tableau,
j'irai jusqu'a dire qu'on frole le happy end !!! (c'est peut-être ça qui est affreux)
Mais vraiment je trouve dommage que les gens (pour la majorité) ne regarde pas ce film en entier,mise à part la scène de viol et celle dans la boite de nuit, le film est magnifique et vraiment bien fait.
avatar
Maud

Nombre de messages : 26
Age : 25
Date d'inscription : 25/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Thibaut le Mer 5 Déc - 18:51

Ouais, c'est la reflexion qu'on se faisait aussi, cette espèce de happy end sordide, avec ces scènes de 'bagares' de couple à la fin, qui rappellent énormément la scène du viol... C'est aussi ça qui est fort.
Pour la mise en scène, je suis d'accord. Mais les séquences du viol et de la boite de nuit sont très bien mises en scène également. Elles sont osées, violentes, perturbantes, certes, mais elles n'en sont pas moins génialement réalisées.
C'est normal que ça choque beaucoup de gens, ces deux séquences là. A une époque, ça choquait qu'on voit du sang, ou même qu'on voit un couple en petite tenue dans un lit. Mais c'est pas gratuit. Ca fout une bonne claque au bon spectateur moyen qui est venu là pour se divertir, et pas pour voir une oeuvre d'art ou la projection d'une critique de la societé.
Ceux-là n'ont qu'à aller voir les 'Guerre des Monde', les '300' et compagnie ! Rolling Eyes

_________________
L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.
avatar
Thibaut
Modérateur

Nombre de messages : 579
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://nouvellistes.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Doc le Sam 15 Déc - 19:48

http://www.dailymotion.com/relevance/search/gaspar+no%C3%A9/video/x36cdz_irreversible-noe-reactions-cannes-2

pig
avatar
Doc

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Vincent le Sam 15 Déc - 20:56

J'avais mis un liens pour ces vidéos mais c'est bien de le rappeler...Dommage qu'il n'y a pas d'image de l'interieur de la salle avec le public qui hurle ou bien le terrible silence gêné du plan séquence Shocked ^^
avatar
Vincent

Nombre de messages : 531
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Doc le Sam 15 Déc - 20:59

Ben c'est surtout de parler pendant un film dans la salle, surtout pour se faire entendre, c'est pas très respectueux.
avatar
Doc

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Alexandre le Dim 16 Déc - 3:41

Impressionante comme vidéo. Comme quoi il faut regarder un film jusqu'au bout pour comprendre la réelle valeur du film. N'est-ce pas Maxime Lapointe (qui je le rappelle n'a jamais voulu regarder la fin des films suivants : "La 25ème heure" de Spike Lee, "Usual Suspects" de Bryan Singer, "Cube" de Vincenzo Natali et j'en passe des vertes et des pas mûres...) No
avatar
Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 26
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Vincent le Dim 16 Déc - 16:02

blasphème Very Happy
avatar
Vincent

Nombre de messages : 531
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Alexandre le Dim 16 Déc - 16:41

A qui le dit tu......C'est moi qui ait essayé de lui montrer ces films..... No
avatar
Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 26
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Vincent le Dim 16 Déc - 16:47

Retente le coup parceque la fin de ses films sont importantes...Si il n'a pas vu la fin d'Usual suspect forcement le film peut semblé vraiment nul et soporifique.
avatar
Vincent

Nombre de messages : 531
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Maud le Dim 16 Déc - 16:48

Arf
GASULLA n'a pas fini de cracher sur son ami Lapointe
N'empêche que pour Cube y'avait de quoi le comprendre... Laughing
avatar
Maud

Nombre de messages : 26
Age : 25
Date d'inscription : 25/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Alexandre le Dim 16 Déc - 16:51

QUOI ? "Cube" est absolument extraordinaire ! C'est la preuve qu'avec peu de moyens et un seul décor, on peut faire des merveilles de mise en scène et de scénario !
Et puis, pour Bobby, c'est trop tard...Il a demandé a quelqun la fin d' "Usual Suspects" pour faire comme si il l'avait vu. Il m'avait fait le même coup pour "Sixième Sens"... No
avatar
Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 26
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Maxime L. le Dim 16 Déc - 16:56

Ecoute quand c'est des films qui ne propose que de la mer*** je vois pas pourquoi j'irais me faire chier à me faire encore plus de mal..."CUBE" dsl mais le scénario est bidon, "la 25ème heure" la mise en scène est d'une très grande stupidité et n'aide en rien au bon déroulement du film et "Usual Suspects" je 'en parle même pas...le début est lent, ennuyeux, d'une extrême niaiserie...bref que des navets et encore des navets...
avatar
Maxime L.

Nombre de messages : 286
Age : 25
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://not-very-good.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Maxime L. le Dim 16 Déc - 16:57

T'inquiète pour la fin d'usual suspect je peux regarder Scary Movie 1...la mise en cène est bien meilleure.
avatar
Maxime L.

Nombre de messages : 286
Age : 25
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://not-very-good.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Vincent le Dim 16 Déc - 16:57

On le brûlera sur le bucher lundi devant le lycée.

Pour cube je reste encore assez partager car pour un spectateur normale le film est un peu déroutant. Et puis la fin n'est pas clair.
avatar
Vincent

Nombre de messages : 531
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Alexandre le Dim 16 Déc - 17:00

Les fins ouvertes, c'est fréquent au cinéma....
C'est le problème des deux autres, il apportent une explication alors que l'on était bien mieux à rien savoir.
Bobby, rend toi compte que tu est le seul à préférer "Scary Movie" à "Usual Suspects" ou "Fight Club"....Tu est un OVNI cinéphilique...
avatar
Alexandre
Admin

Nombre de messages : 601
Age : 26
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irreversible - Gaspar Noé - 2002

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum